Serveur torrent | « transmission-daemon »

Hello tout le monde 🙂

Alors… Sur le serveur dédié Blabla Linux qui n’est plus (mais qui sera de nouveau peut être un jour!), j’avais procédé à l’installation d’un serveur de téléchargements BitTorrent!

Pourquoi?

Tout simplement parce le modèle de serveur que j’avais en location chez So You Start disposait de ressources telles, que c’était trop pour ce que j’avais prévu de faire au départ.

Donc je m’était lancé dans l’installation de services pour en faire profiter la communauté dans son entièreté 🙂 Je suis bon hein 🙂

C’est alors que j’ai installé le « daemon » Transmission!

Pour l’histoire, j’avais en partage constant une centaine d’images ISO des distributions Linux les plus populaires.

Je vais vous décrire la phase d’installation de « transmission-daemon » et ensuite montrer comment aborder les premiers paramètres pour en dernier montrer comment l’utiliser 🙂

Installation

  • Première chose à faire, on met son système à jour! Partant du fait que je suis sur une distribution server Ubuntu en 16.04.3, voici la commande…
sudo apt update && sudo apt upgrade
  • On ouvre une instance terminal (CTRL+ALT+T), et on rentre cette commande pour l’installation du daemon Transmission…
sudo apt-get install transmission-daemon
  • Directement après, le serveur sera en fonction! Pour pouvoir le configurer, il va falloir l’arrêter via cette commande…
sudo /etc/init.d/transmission-daemon stop
  • Nous allons maintenant éditer le fichier de configuration pour un minimum configurer notre daemon…
sudo nano /etc/transmission-daemon/settings.json

Configuration

Voici maintenant quelques valeurs intéressantes à modifier 🙂

  • « download-dir« 

C’est le répertoire où seront placés vos fichiers téléchargés. Faites en sorte d’avoir les bonnes permissions sur ce répertoire sans quoi les téléchargements ne pourront pas se lancer 🙂

  • « rpc-password« 

C’est le mot de passe de connexion à l’interface web. Entrez le en clair, il sera encrypter lors de la sauvegarde du fichier de configuration.

  • « rpc-port« 

C’est le port d’écoute de transmission concernant l’interface web.

  • « rpc-username« 

C’est le nom utilisateur pour accéder à l’interface web. Si vous ne souhaitez pas vous identifier pour accéder à l’interface web, il suffit de mettre « false » à l’option « rpc-authentification-required« .

Par défaut transmission n’autorise que les machines dont l’adresse IP est dans une liste blanche à se connecté à son interface. Si cela vous dérange, il est possible d’y remédier en désactivant l’option « rpc-whitelist-enabled » grâce à « false ». Ou en ajoutant l’adresse IP de vos machines à l’option  « rpc-whitelist« . Vous pouvez ajouter plusieurs adresses IP en les séparant par une virgule. Comme ceci: « 127.0.0.1,192.168.2.29,192.168.2.30 ».

Voici maintenant un exemple complet du fichier « settings.json »…

{
 "alt-speed-down": 50, 
 "alt-speed-enabled": false, 
 "alt-speed-time-begin": 540, 
 "alt-speed-time-day": 127, 
 "alt-speed-time-enabled": false, 
 "alt-speed-time-end": 1020, 
 "alt-speed-up": 50, 
 "bind-address-ipv4": "0.0.0.0", 
 "bind-address-ipv6": "::", 
 "blocklist-enabled": false, 
 "blocklist-url": "http://www.example.com/blocklist", 
 "cache-size-mb": 4, 
 "dht-enabled": true, 
 "download-dir": "/var/lib/transmission-daemon/downloads", 
 "download-limit": 100, 
 "download-limit-enabled": 0, 
 "download-queue-enabled": true, 
 "download-queue-size": 5, 
 "encryption": 1, 
 "idle-seeding-limit": 30, 
 "idle-seeding-limit-enabled": false, 
 "incomplete-dir": "/var/lib/transmission-daemon/Downloads", 
 "incomplete-dir-enabled": false, 
 "lpd-enabled": false, 
 "max-peers-global": 200, 
 "message-level": 1, 
 "peer-congestion-algorithm": "", 
 "peer-id-ttl-hours": 6, 
 "peer-limit-global": 200, 
 "peer-limit-per-torrent": 50, 
 "peer-port": 51413, 
 "peer-port-random-high": 65535, 
 "peer-port-random-low": 49152, 
 "peer-port-random-on-start": false, 
 "peer-socket-tos": "default", 
 "pex-enabled": true, 
 "port-forwarding-enabled": false, 
 "preallocation": 1, 
 "prefetch-enabled": 1, 
 "queue-stalled-enabled": true, 
 "queue-stalled-minutes": 30, 
 "ratio-limit": 2, 
 "ratio-limit-enabled": false, 
 "rename-partial-files": true, 
 "rpc-authentication-required": true, 
 "rpc-bind-address": "0.0.0.0", 
 "rpc-enabled": true, 
 "rpc-password": "{b9a84eb9382d43b34f239777d631ad779388782f60jK37Ji", 
 "rpc-port": 9091, 
 "rpc-url": "/transmission/", 
 "rpc-username": "transmission", 
 "rpc-whitelist": "127.0.0.1", 
 "rpc-whitelist-enabled": true, 
 "scrape-paused-torrents-enabled": true, 
 "script-torrent-done-enabled": false, 
 "script-torrent-done-filename": "", 
 "seed-queue-enabled": false, 
 "seed-queue-size": 10, 
 "speed-limit-down": 100, 
 "speed-limit-down-enabled": false, 
 "speed-limit-up": 100, 
 "speed-limit-up-enabled": false, 
 "start-added-torrents": true, 
 "trash-original-torrent-files": false, 
 "umask": 18, 
 "upload-limit": 100, 
 "upload-limit-enabled": 0, 
 "upload-slots-per-torrent": 14, 
 "utp-enabled": true
}

Une fois toutes ces options configurées faites CTRL+X pour enregistrer ces modifications, et validez. Relancez transmission via…

sudo /etc/init.d/transmission-daemon start

Utilisation

L’interface WEB

Il faut maintenant accéder à Transmission pour lancer vos premiers téléchargements. Pour cela, il suffit d’entrer l’adresse suivante dans votre navigateur: http://adresseipdevotreserveur:port/transmission/web/ ou http://nomdedomaine:port/transmission/web/

Par exemple: http://192.168.2.60:9091/transmission/web/ ou http://anyservices.ddns.net:9091/transmission/web/

Transmission Remote GUI

L’interface web citée ci-dessus, conviendra à la plupart des utilisateurs. Mais si vous souhaitez plus d’options (gestion des dossiers de destination, informations sur les torrents etc…), il existe un logiciel : « transmission-remote-gui ». Ce dernier est multi-plateforme. Donc disponible pour Linux, Windows et Mac.

La page du projet c’est ici: https://sourceforge.net/projects/transgui/

Pour l’installer il suffit de récupérer le .zip, l’extraire sur votre bureau (par exemple), et lancer le binaire.

  • Nous téléchargeons la dernière version en date…
sudo wget http://downloads.sourceforge.net/project/transgui/5.0.1/transgui-5.0.1-x86_64-linux.zip
  • Maintenant on va extraire l’archive…
sudo unzip transgui-5.0.1-x86_64-linux.zip
  • Il ne reste plus qu’à lancer l’exécutable transgui qui ressemble à ceci…

La doc Ubuntu est d’une grande aide 🙂 https://doc.ubuntu-fr.org/transmission

La vidéo


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s