TimeShift | Créer et sauvegarder des points de restauration

Liens utiles

 

Le tout en vidéos

 

TimeShift PART 1/3 | Comment utiliser ce logiciel | Test complet (ou presque)

 


TIMELINE

00:10 : Bonjour ! Nous allons voir TimeShift ! ;
00:56 : Mais avant… Petites explications concernant ce soft sur les différentes versions de Linux Mint ;
07:23 : Bon… Allez… Go avec TimeShift sous Linux Mint 18.3. On commence avec le type d’instantané ;
12:26 : On continue l’assistant de configuration de TimeShift ;
13:59 : L’assistant de configuration s’est terminé ! Maintenant direction les paramètres ;
18:20 : Haaa… On peut créer (manuellement) notre premier point de restauration ;
19:38 : Le premier instantané est créé. Précision sur les étiquettes ;
21:15 : Allez, on crée directement un deuxième point de restauration ;
21:38 : Deuxième précision (la bonne) sur les étiquettes ;
22:07 : Ouuuaaaaiiiiii… On va casser le système ! ;
22:51 : Bon maintenant on refait notre système ;
23:05 : Petit bug de TimeShift ! ;
26:36 : Deuxième essai pour la réparation de notre système ;
27:35 : On peut aussi utiliser TImeShift en lignes de commandes ! Nous allons voir la création et la restauration via le « terminal » ;
32:59 : L’emplacement des instantanés ;
34:24 : Les logs créés par TimeShift ;
34:56 : Nous allons supprimer des instantanés ;
36:09 : Allons encore plus loin ! Ajoutons un deuxième disque (non système) avec un système de fichiers Linux pour créer et sauvegarder nos instantanés sur ce dernier ;
38:04 : Préparons ce nouveau disque avec Gparted ;
39:57 : Modifions le point de montage de ce nouveau disque ;
40:58 : Redémarrons le système pour repartir sur les nouveaux paramètres ;
41:35 : Modifions les permissions de ce point de montage ;
42:25 : Voyons TimeShift et ce deuxième disque ;
45:23 : Votre devoir de la semaine 🙂 Testez la prise de snapshot au boot, et faites moi un retour 🙂 ;
45:56 : Bye bye…

 

TimeShift PART 2/3 | Allons encore plus loin ! | Restauration à partir d’un système live

 

 

TimeShift PART 3/3 | Encore plus loin ! | Manjaro écrase Mint, mais Mint revient !

 


TIMELINE

00:10 : Bonjour 🙂 Un troisième épisode pour TimeShift ! Hé oui 🙂 ;
01:47 : On se rafraîchi un peu la mémoire 🙂 ;
02:21 : Les paramètres que j’ai appliqué à TimeShift ;
03:06 : Création d’un point de restauration supplémentaire ;
05:21 : On fait rentrer dans la danse l' »Outil de sauvegarde » ;
08:29 : Allez… Installation de Linux Manjaro 17.1.1 Gnome ! Ce dernier va écraser notre système Linux Mint 18.3 Xfce !?! ;
15:36 : Démarrage en live grâce à Linux Mint 18.3 Xfce pour utiliser mon point de restauration créer avec TimeShift ;
22:08 : Alors marche ou marche pas la restauration ? Ah ? Oui ? Non ? Oui ? ;
24:34 : Maintenant autour de la restauration de nos données personnelles grâce à l' »Outil de sauvegarde » ;
27:49 : Bye bye… ;

Publicités

7 réflexions sur “TimeShift | Créer et sauvegarder des points de restauration

  1. Bonjour,
    Je semble être la seule à avoir un soucis avec TimeShift depuis que je sauvegarde mon home en plus de la racine.
    Je laisse une marge de 100 Go de plus à la destination par rapport au total de la source.
    Mais au fil des sauvegardes (programmation journalière avec 3 sauvegardes conservées), la place libre diminue indéfiniment.
    Le poids de la sauvegarde fini par dépasser largement le poids home+racine.
    J’ai recommencé tout à zéro plusieurs fois, maintenant je me contente de supprimer tous les instantanés sauf le dernier, j’arrive à peu près à gérer le problème de cette façon, mais bon, c’est pas normal 😦
    La seule piste que j’ai trouvée, c’est un commentaire sur le forum Manjaro disant que la sauvegarde des fichiers personnelles avec Timeshift ne fait pas de façon incrémentielle.
    J’ai déterré le sujet n’ayant rien d’autre à me mettre sous la dent, mais personne n’a pu infirmer ou confirmer cette info.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci

    J'aime

    1. Tiens tiens… Personnellement j’ai très peu utilisé TimeShift ! Non pas que je n’aime pas, mais c’est pour d’autres raison 🙂 Donc, il faudrait que je test cela. Mais c’est vrai que je n’ai pas eu ce genre de retour. Donc à voir… Je te tiendrai au courant.

      J'aime

  2. Ben je crois bien que c’est moi qui suis à la ramasse pour ce coup car j’ai revu la vidéo et je n’ai pas retrouvé ce que j’avais cru comprendre !
    Désolé…Cela dit le dernier opus de timeshift que j’ai installé sur la MX 17.1 est juste un peu différent au niveau de l’interface par rapport à la version installée par la suite dans linux mint 18.2 upgradé vers 18.3 (l’upgrade n’installe pas timeshift), dans l’onglet « utilisateur » il n’y a pas l’option « inclure tout » à la place il y a ça : https://postimg.cc/image/r8wp406g3/ ; ce qui prête à interrogation après la vision de votre tuto pour peu qu’on soit un rien newbee.

    En ce qui concerne la restauration d’un point de sauvegarde, je n’ai pas eu de souci, j’ai bien eu le déroulement dans une console au reboot, mais pas la console habituelle, une interface bleue à la place. (sur MX, je n’ai jamais tenté une restau sur LM.

    Merci beaucoup en tout cas de cette suite de vidéo vraiment utile grâce à aux mentions bien explicites des erreurs possibles.

    J'aime

    1. Y’a pas de soucis. Oui c’est vrai que la décoration de fenêtre (le gestionnaire de fenêtre) prête à confusion 🙂 En plus il faudrait vérifier si la version de Timeshift que vous utilisez est la même que la mienne. Car je sais que depuis que ce logiciel a intégré la distribution Linux Mint, il évolue rapidement. Du moins plus vite qu’auparavant 🙂 En deux mot, quand des nouveaux logiciels fonts leur apparition dans une nouvelle version de Mint, et donc sont ajoutés à la nouvelle image ISO, le fait de réaliser un upgrade vers cette nouvelle version de Mint n’installe pas les nouveaux logiciels. Exemple : Timeshift est apparu avec Linux Mint 18.3. Si vous procéder à une nouvelle installation grâce à l’image ISO, vous aurez donc ce nouveau logiciel d’installé. Si maintenant vous réaliser un upgrade vers la version 18.3 de Mint, le logiciel Timeshift sera dans les dépôts, mais ne sera pas installé. Vous devrez l’installé manuellement via un « sudo apt install timeshit » (je pense) 🙂

      J'aime

      1. Oui, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait dans LM 18*.
        C’est la version 18.4-1 que j’ai dans MX, elle est plus ancienne sur LM18* que je n’ai pas mis à jour depuis que suis sur MX principalement. mais l’interface un rien bizarre pour l’onglet « utilisateur » est la même pour les deux OS.
        Pour tout le reste c’est idem votre présentation.

        J'aime

  3. Bonjour, j’ai cru comprendre (sauf erreur d’interprétation) que vous disiez qu’un point de restauration par timeshift ne pouvait se faire que dans le système.
    Je n’ai pas compris ce que vous voulez dire par là puisqu’on peut choisir un support externe pour ces sauvegardes.
    je les fais sur un DD externe, et ces restaurations sont visibles aussi dans la même machine à partir d’un autre système ou timeshift est installé (mais bon, pas pour restaurer bien sûr, enfin je n’oserai pas tester ça bien que je sauvegarde aussi par ghost)

    J'aime

    1. Bonsoir. En tout cas, en lisant votre commentaire, je suis d’accord avec vos dires 🙂 Peut être une erreur de compréhension de votre part, ou tout simplement une mauvaise explication de ma part 🙂 Si vous me donner la vidéo et l’endroit exacte de mes explications, je pourrai vous aider. Mais sinon, je suis d’accord avec vous 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s